Archives traitements et matériaux

Archives de la revue des traitements thermiques, ingénierie de surfaces et des matériaux métalliques


Date de publication :

Toutes les archives

Résultats 21 - 30 sur un total de 1707 réponses

  • Dossier : Contrôle et Mesure

    Mesure non destructive par ultrasons de l’épaisseur de revêtements métalliques non ferromagnétiques

    Jacques Rivenez(1), David Dublanche(2), Francis Monerie-Moulin(3), Fan Zhang(1) (1) Centre Technique des Industries Mécaniques (Cetim), Senlis (2) Bodycote Aerospace, Defense & Energy, Ambazac (3) Safran Landing Systems, Oloron Sainte Marie | 3 octobre 2019

    Alternative à la méthode des courants de Foucault, une méthode de mesure par ultrasons des revêtements métalliques non ferromagnétiques sur des substrats non ferromagnétiques a été mise au point par le Cetim. Ce procédé ne nécessite pas d’étalonnage sur un nombre élevé de pièces représentatives et ne dépend pas des propriétés électromagnétiques du matériau. Il est particulièrement adapté à la projection thermique (par HVOF) de carbure de tungstène sur des pièces en titane ou en acier inoxydable.

  • Dossier : Contrôle et Mesure

    Effets de la nature des gaz sur les débitmètres massiques à effet thermique

    Oras Abbas*, Fabrice Mouchel, Laboratoire de débitmètre gaz de Trescal Cherbourg | 3 octobre 2019

    Les débitmètres massiques thermiques (DMT) sont utilisés dans l’industrie depuis plus de vingt ans, avec plusieurs gaz de processus et parfois avec des gaz hautement toxiques. Ils sont généralement étalonnés avec de l’azote ou de l’air. Dans le domaine de la métrologie, le facteur de correction k joue un rôle important dans les résultats d’étalonnage. Il est important de comprendre l’influence du type de gaz utilisé dans l’étalonnage sur les résultats, si le gaz de processus est utilisé ou un gaz de substitution avec le facteur k recommandé. Quel est l’impact de l’utilisation du facteur k des fabricants à la place du gaz de processus lors de l’étalonnage ?

  • Dossier : Contrôle et Mesure

    L’analyse statistique des faciès de rupture : la science de la donnée au service de l’analyse de défaillance

    Nicolas Auvray, Naman Negi, Simon Trancart et Laurent Ponson, Tortoise | 3 octobre 2019

    Ces dernières années ont vu l’émergence d’une nouvelle technique de l’ingénieur qui repose sur l’analyse statistique du relevé topographique d’une surface de rupture. Si celle-ci s’inscrit dans la lignée de la fractographie, science développée au milieu du siècle dernier pour interpréter les formes créées lors de la rupture d’une pièce, elle en repousse les limites. En apportant des informations jusqu’ici inaccessibles sur les propriétés mécaniques d’un matériau et les conditions de sa rupture, elle permet dorénavant de remonter pas à pas le fil d’une avarie pour en déterminer ses causes. Et ainsi guider le développement de matériaux et de structures plus sûres.

  • VIV Industry : un nouvel évènement dédié à l’industrie 4.0

    | 17 septembre 2019

    Un salon national dédié à l’industrie 4.0 prendra place à Bordeaux, les 26 et 27 novembre 2019.

  • L'ingénierie marine à l'étude à Brest

    | 19 août 2019

    L'édition 2019 du Congrès Français de Mécanique se déroule à Brest, du 26 au 30 août 2019.

  • Atomisation de poudres d’alliages de titane

    Agathe Deborde et Neill McDonald, MetaFensch, Institut de Métallurgie du Val de Fensch, Uckange (57) | 20 juin 2019

    Dans des procédés tels que la fabrication additive, il est nécessaire d’utiliser de la poudre. L’atomisation de poudres d’alliages de titane est une technologie possible.

  • Fusion laser sélective sur lit de poudre : les paramètres de fabrication, un choix clé pour des matériaux performants

    D. Grange , J-D. Bartout, B. Macquaire, C. Colin MINES ParisTech, PSL Research University, MAT – Centre des matériaux, Evry b Safran Additive Manufacturing, a technology platform of Safran Tech, Magny-Les-Hameaux | 20 juin 2019

    Afin de garantir la qualité des pièces conçues par fabrication additive, il est primordial de sélectionner judicieusement les paramètres de fabrication. Comment faire le meilleur choix ? Cet article illustre certains des phénomènes physiques dont la connaissance est utile pour le choix d’un meilleur compromis. Il s’appuie sur les données expérimentales de deux superalliages base nickel utilisés au sein du groupe Safran.

  • Oxydation à haute température d’échantillons en Inconel 718 réalisés par fabrication additive : influence de l’état de surface et de la microstructure

    Tom Sanviemvongsak a,b,*, Daniel Monceau b, Bruno Macquaire a a Safran Tech, Magny-les-Hameaux, b Cirimat, Toulouse | 20 juin 2019

    Les matériaux issus de la fabrication additive sont-ils aussi performants que leurs homologues forgés ou coulés, en termes de résistance à l’oxydation ? Le comportement d’échantillons en IN 718 produits par fusion laser et faisceau d’électrons, est comparé à celui d’un alliage de référence forgé-traité.

  • Le procédé MIM comparé au procédé Binder Jetting (partie 2)

    Alessandro Fiorese*, R&D Chief Engineer, TAV VACUUM FURNACES SPA, Italie | 20 juin 2019

    Comme nous l’avons vu dans la première partie de l’article parue dans le numéro 457 de Traitements & Matériaux, nous passerons en revue les avantages et les inconvénients des technologies du Binder Jetting et du Moulage par injection de métal (MIM).

  • L’Avion des Métiers au Salon du Bourget ouvre bientôt ses portes

    | 12 juin 2019

    Le Salon du Bourget souhaite créer des vocations chez les plus jeunes.

Dossiers de la rédaction

  • 20 juin 2019

    Dossier : Fabrication additive

    Ce dossier comprend quatre articles ci-dessous.

  • 24 mai 2019

    Dossier : Fours & équipements

    Ce dossier comprend trois articles ci-dessous.

  • 29 août 2016

    Dossier Contrôle & Mesure

    Ce dossier comprend quatre articles : - Caractérisation des matériaux par méthodes non destructives. - Évolution des CND chez Areva : méthodes alternatives à la radiographie et au ressuage. - Caractérisation de la relation microstructure/état de ...