Archives traitements et matériaux

Archives de la revue des traitements thermiques, ingénierie de surfaces et des matériaux métalliques


Date de publication :

Toutes les archives

Résultats 1561 - 1567 sur un total de 1567 réponses

  • L'ingénierie des surfaces

    Patrick JACQUOT Directeur technique, Bodycote | Traitement thermique n° 0363 1 mai 2005

    L'ingénierie des surfaces permet de solutionner les nouvelles exigences d'emploi des pièces mécaniques.

  • Une ligne pour pièces forgées en aluminium

    | Traitement thermique n° 0363 1 mai 2005

  • Partenariat dans les nanomatériaux

    | Traitement thermique n° 0363 1 mai 2005

  • Les revêtements nanostructurés : de giga propriétés ?

    Patrick Jacquot, Directeur technique, direction du développement technologique, Bodycote | Traitement thermique n° 0363 1 mai 2005

    Les nanotechnologies sont en France une des priorités actuelles. Le programme nanosciences-nanotechnologies (sur trois ans) présenté par François d'Aubert, Ministre délégué à la Recherche, le 16 décembre dernier, en est une preuve. Les techniques d'élaboration des nanomatériaux sont nombreuses et les applications tout autant. Quant à la réalisation d'un revêtement à partir de nano-couches ou nano-strates élémentaires ou de multi nano-couches, elle permet de doter la surface de pièces mécaniques de propriétés fonctionnelles spécifiquement adaptées à l'utilisation. L'association de diverses strates avec des matériaux différents permet d'obtenir des fonctionnalités multiples comme la tenue à l'usure combinée à une tenue à la corrosion. Il est possible de mixer des propriétés parfois totalement contradictoires en associant des nano-strates sélectionnées.

  • Intégration de revêtements durs PVD à des processus de prétraitement thermochimique et assistés plasma

    Pr Dr Wolf-Dieter MÜNZ Sheffield Hallam University, UK. | Traitement thermique n° 0363 1 mai 2005

    Les méthodes de prétraitement thermochimique et de dépôt par phase vapeur ont fait une forte percée dans la technologie de production moderne. Alors que les méthodes de prétraitement thermochimique étaient conçues pour la production à grande échelle, c'est-à-dire l'industrie automobile, le PVD a été confiné pendant plusieurs décennies dans les applications de pointe comme l'industrie des semi-conducteurs et les revêtements optiques. Grâce au développement rapide de la technologie du vide et à une meilleure compréhension de la technologie des procédés assistés plasma, le PVD a trouvé de nouvelles applications dans l'ingénierie mécanique, particulièrement depuis l'apparition de revêtements durs à faible friction.

  • Effets de couleur par la mise en ½uvre de revêtements PVD sur le verre

    A. BILLARD, Laboratoire de science et génie des surfaces, Ecole des Mines de Nancy F. PERRY, PVDco | Traitement thermique n° 0363 1 mai 2005

    La coloration du verre par des procédés de dépôt physique en phase vapeur peut être obtenue à partir de revêtements d'alliages colorés dans la masse, qui nécessitent une composition chimique plus ou moins complexe pour chaque couleur désirée, ou par la synthèse de revêtements interférentiels, constitués au minimum d'une couche céramique transparente de quelques dizaines à quelques centaines de nanomètres d'épaisseur. Les revêtements interférentiels présentent un avantage considérable par rapport aux revêtements colorés dans la masse : leur couleur ne dépendant que de l'épaisseur de la couche transparente, un large panel de teintes peut être obtenu avec un seul type de revêtement, ce qui simplifie la gestion des cibles au sein d'un même réacteur dans le cas d'une production industrielle.

  • Ingénierie des surfaces à l'échelle nanométrique

    E. BERGMANN, Ecole d'ingénieurs de Genève | Traitement thermique n° 0363 1 mai 2005

    La fonctionnalisation des surfaces à l'échelle nanométrique s'est développée avec grand succès au cours des dernières années. Son principal domaine d'application avaient été les améliorations des produits existants par une maîtrise des propriétés physico-chimiques et/ou des propriétés mécaniques des sections critiques d'un composant pour qu'il remplisse sa fonction d'une façon durable et fiable même dans des environnements sévères. La fonctionnalisation des surfaces comprend la méthode de fabrication, la finition, les traitements de surfaces, les modifications des surfaces et la caractérisation à l'échelle nanométrique. Le remplacement de la tribologie traditionnelle par une caractérisation nanométrique des surfaces rendra le comportement des surfaces en mouvement plus prédictibles et peut ainsi révolutionner l'industrie mécanique. La caractérisation à l'échelle nanométrique conduira à la spécification et finalement à la normalisation à l'échelle nanométrique. Ceci permettra aux intégrateurs de systèmes et aux sous-traitants de diminuer leurs coûts d'homologation. Plusieurs exemples d'applications dans le domaine des revêtements et des mesures mécaniques seront présentés.

Revue

S'abonner

Recevez la revue Traitements & Matériaux et bénéficiez des services web réservés à nos abonnés.  

Dossiers de la rédaction

  • TREMPE

    7 janvier 2017

    La trempe : une alternative et un indicateur

    La trempe par induction comme alternative à la cémentation, la trempe gazeuse comme réponse aux exigences environnementales et la drasticité comme indicateur qualité constituent les trois sujets de ce dossier.

  • 1 décembre 2015

    Procédés innovants

  • 1 octobre 2015

    Matériaux & Surface

    Si « l’art est partout » comme le dit Ben, l’artiste niçois, il est des domaines où il est, quandmême, plus présent. Celui de la projection thermique est l’un d’entre eux comme s’efforcede le montrer cet article.