Archives traitements et matériaux

Archives de la revue des traitements thermiques, ingénierie de surfaces et des matériaux métalliques


Date de publication :

Toutes les archives

Résultats 1551 - 1560 sur un total de 1577 réponses

  • Une vitrine pour la sous-traitance

    | Traitement thermique n° 0365 1 août 2005

    Salon international de la sous-traitance industrielle, le Midest se tiendra du 15 au 18 novembre au Parc des expositions de Paris Nord Villepinte (Hall 5A). Ce salon se positionne comme un salon d'affaires mais aussi une vitrine de solutions, un relais et une source d'informations sur les technologies porteuses de développements industriels et économiques concrets. 2 000 exposants de 40 pays et 48 000 visiteurs dont 14 % de visiteurs étrangers y sont attendus.

  • Défaut d'aspect : mesurer « LA » bonne valeur !

    | Traitement thermique n° 0365 1 août 2005

  • Environnement et traitements de surfaces

    | Traitement thermique n° 0365 1 août 2005

  • Microstructures

    | Traitement thermique n° 0365 1 août 2005

    Croissance dendritique

  • Ingénierie des matériaux et création de valeur

    Jean Pierre DURAND, Ingénieur ECP et MS en Materials Engineering du MIT, Directeur de MAGETEX | Traitement thermique n° 0365 1 août 2005

    L'économie de l'ingénierie des matériaux revêt quatre dimensions fondamentales : coïncider avec la perspective des clients, construire une solution matériau qui apporte un "plus" de valeur, s'intéresser à la "variabilité" engendrée dans cette construction car cette variabilité est destructrice de valeur, et enfin, développer la technologie en priorité là où la valeur apportée et le prix acceptable (par le client) permettent de retirer un bénéfice équitable (pour le client et pour nous). Un cas illustre parfaitement l'impact d'une ingénierie matériau fortement créatrice de valeur : celui des producteurs de métaux durs et d'aciers rapides sur le marché des outils de coupe. Ce cas démontre parfaitement comment sur la durée l'approche création de Valeur permet - à la différence de la logique encore trop fréquente "fourniture / tonnage / prix" - de parvenir à une croissance rentable et durable. Dans nos métiers, la stagnation des marchés en Europe et l'intensification de la concurrence créent un véritable défi. Mieux organiser l'ingénierie matériau pour la rendre continûment créatrice de valeur est une des réponses à ce défi. D'une part, pour apporter à nos clients les solutions et les "plus" qu'ils ressentent. D'autre part, pour chercher à éliminer, chez eux comme chez nous, la "variabilité" source de gaspillages, de surcoûts et d'un manque de compétitivité. Quelques exemples illustreront comment ce type d'approche a été mis en pratique dans nos métiers.

  • Un centre de formation aux CND s'ouvre à Nantes

    | Traitement thermique n° 0365 1 août 2005

  • Fluides de trempe : choix économique ou technique ?

    | Traitement thermique n° 0365 1 août 2005

    Compte tenu des volumes engagés, le choix du fluide de traitement thermique est un investissement non négligeable pour des industriels de notre secteur et notamment des traiteurs à façon.

  • Toulouse et le traitement de surface

    | Traitement thermique n° 0365 1 août 2005

  • Éclairage sur l'ammoniac

    | Traitement thermique n° 0365 1 août 2005

  • Solutions métallurgiques pour réduire les déformations à la trempe de pièces cémentées

    P. Joly, J. Frey, A. Verge Aubert et Duval | Traitement thermique n° 0365 1 août 2005

    L'usinage de pièces cémentées puis trempées est un processus d'autant plus long et coûteux que les déformations des pièces à la trempe sont importantes. Il présente également un risque de rebut si les déformations sont excessives relativement à l'épaisseur de la couche cémentée. L'utilisation de procédés de trempe au gaz dont l'efficacité pour réduire les déformations de trempe est maintenant prouvée, se développe car ils permettent de réduire les coûts et d'améliorer la productivité de l'usinage après traitement. Cependant l'utilisation de ces nouveaux modes de trempe doit se faire tout en conservant des caractéristiques mécaniques optimales des aciers utilisés. Dans ce but, un choix particulier de nuances adaptées à ces procédés est indispensable. Cet article présente diverses solutions métallurgiques à ce problème, associées à des caractéristiques d'emploi. Par ailleurs, certains aspects des gammes de traitement (trempe directe, etc.) associées à des propriétés spécifiques de certaines nuances et contribuant à la réduction des déformations sont également abordés.

Dossiers de la rédaction

  • TREMPE

    7 janvier 2017

    La trempe : une alternative et un indicateur

    La trempe par induction comme alternative à la cémentation, la trempe gazeuse comme réponse aux exigences environnementales et la drasticité comme indicateur qualité constituent les trois sujets de ce dossier.

  • 1 décembre 2015

    Procédés innovants

  • 1 octobre 2015

    Matériaux & Surface

    Si « l’art est partout » comme le dit Ben, l’artiste niçois, il est des domaines où il est, quandmême, plus présent. Celui de la projection thermique est l’un d’entre eux comme s’efforcede le montrer cet article.