Profession

Un partenariat sur l’IA certifiable

BECHERINI, Béatrice | 28 décembre 2020 |

Philippe Raimbault, président de l'Université Fédérale de Toulouse (à gauche) et Geneviève Fioraso, Présidente de l'IRT Saint Exupéry (à droite)

ANITI et l’IRT Saint Exupéry signent un partenariat sur l’IA certifiable.


Le projet DEEL (Dependable and Explainable Learning) lancé en 2018 par l’IRT Saint Exupéry s’intègre désormais officiellement dans un partenariat avec le 3IA ANITI, l’institut d’intelligence interdisciplinaire toulousain. Cette signature fait suite à l’accord signé par les deux instituts, en 2019.

Le rapprochement entre ces deux acteurs toulousains, pionniers de la recherche sur les systèmes intelligents, augure des progrès significatifs pour les domaines des transports et des nouvelles mobilités.

Après deux ans d’existence et à travers les nombreux partenariats industriels et académiques français et internationaux, le projet DEEL a permis d’élaborer une compréhension plus vaste des problématiques liées à l’intelligence artificielle.

La réalisation des travaux du projet DEEL dans l’environnement ANITI va permettre aux équipes du projet de s’appuyer sur un réseau puissant de chercheurs, instituts, universités afin de mutualiser objectifs et feuilles de routes. Il s’agit aussi pour l’IRT d’apporter une méthode de collaboration unique, une capacité de réunir des acteurs différents autour de problématiques communes, partagées et ouvertes.

L’objectif porté par le transfert du projet DEEL vers le programme IA certifiable d’ANITI est de faire grandir les deux entités dans un cercle vertueux où les complémentarités entre un environnement propice à l’accélération des travaux, une implication d’industriels et une ouverture internationale permettront de penser et de proposer, à moyen terme, une formalisation des garanties théoriques des systèmes d’apprentissage pour des applications industrielles. 

« Le projet DEEL, DEpendable and Explainable Learning avait été initié par les équipes de l’IRT Saint Exupéry en 2018 avec leurs partenaires québécois d’IVADO et du CRIAQ, pour contribuer à doter les industriels de la filière aérospatiale et, plus globalement, de la mobilité d’une expertise en intelligence artificielle pour la robustesse, la compréhension, l’apprentissage et la certification dans ces secteurs critiques. En lien avec l’Université Fédérale de Toulouse et les laboratoires et organismes de recherche publique toulousains, DEEL a ensuite constitué un élément qualifiant de la sélection par l’Etat du projet ANITI comme l’un des 4 IA implantés en France. La France est un pays moteur pour la recherche en IA (deuxième mondial pour les médailles Fields en mathématiques, 2 prix Turing pour l’informatique). Le partenariat que nous officialisons aujourd’hui, Philippe Raimbault et moi, conforte l’écosystème toulousain, de la recherche amont et des chaires universitaires jusqu’aux applications industrielles. Il s’agit bien d’une montée en puissance collective et d’une union des forces au service de la connaissance et de la compétitivité par l’innovation, avec l’ouverture nationale et internationale qui bénéficie aussi de l’écosystème de la plateforme MILA, classée dans le top 10 mondial de l’IA », précise Geneviève Fioraso, présidente de l’IRT Saint Exupéry.

Philippe Raimbault, président de l’Université Fédérale de Toulouse ajoute : « Dès l'origine, l'Université fédérale de Toulouse a souhaité que le 3IA ANITI permette de stimuler le développement économique au sein de l'écosystème toulousain, en contribuant au transfert rapide des progrès de la recherche vers le monde industriel. Le potentiel présent à Toulouse en matière d’IA, tant du point de vue académique - avec des laboratoires reconnus dans des domaines importants pour l'IA tels que les mathématiques, l’informatique, l'économie, mais aussi avec des compétences en matière d'éthique ou de droit - que du point de vue technologique, justifie pleinement de développer un 3IA ambitieux. Le projet DEEL a joué un rôle important dans la labellisation du projet 3IA toulousain et nourrira son développement international, permettant à ANITI de rayonner au-delà des frontières. Je suis ravi que DEEL se fonde parfaitement dans les programmes intégratifs d’ANITI et de voir que la complémentarité entre les deux entités permet déjà la concrétisation d’un certain nombre de travaux. »   



PARTAGER

imprimer partager par mail

Informations

Newsletter

2 fois par mois, recevez toute l'info de votre secteur : actualités, nouveaux services et produits, événements…

Je m'inscris

Archives

Dossiers de la rédaction
  • 20 juin 2019
    Ce dossier comprend quatre articles ci-dessous.
  • 24 mai 2019
    Ce dossier comprend trois articles ci-dessous.
  • TREMPE
    7 janvier 2017
    La trempe par induction comme alternative à la cémentation, la trempe gazeuse comme réponse aux exigences environnementales et la drasticité comme indicateur qualité constituent les trois sujets de ce dossier.
  • 29 août 2016
    Ce dossier comprend quatre articles : - Caractérisation des matériaux par méthodes non destructives. - Évolution des CND chez Areva : méthodes alternatives à la radiographie et au ressuage. - Caractérisation de la relation microstructure/état de l’hydrogène. - ...
  • 2 mai 2016
    Ce dossier comprend trois articles : Comment limiter la sensibilité à la fragilisation par l'H en production sans parler ou presque d'hydrogène ? Fragilisation par l'hydrogène des alliages d'aluminium sans Cu de la série 7000. Etude expérimentale de l'impact de l'hydrogène ...

Produits et Services

Sélections thématiques

  • 13 juin 2017

    Zoom sur les nouveautés SVTM 2017

    Parmi les 130 exposants, voici un aperçu des produits et services présentés sur l'édition 2017 du SVTM.

  • 7 décembre 2012 Sélection 2012 des produits de la rédaction

    Finitions, appareils de mesure, traitements plasma, solutions d’essai, tribofinition, autant de solutions découvertes dans nos colonnes cette année. Sélection de douze produits qui ont particulièrement suscité notre intérêt en 2012.