Profession

Innovation

Recolorer des objets imprimés en 3D

| 26 février 2018 | www.3dnatives.com

_
Une équipe de chercheurs au MIT a développé une encre imprimable en 3D permettant de recolorer des objets imprimés par le procédé.

Une équipe de chercheurs au MIT a développé une nouvelle encre imprimable en 3D avec laquelle on pourrait recolorer des objets imprimés en 3D, une fois l’impression terminée. Le processus a été baptisé “ColorFab” et s’inspire des lunettes photochromiques qui se teignent en fonction de la lumière à laquelle les verres sont soumis.

 

Changer la couleur après l’impression 3D

Le procédé ColorFab permettrait de changer à plusieurs reprises la couleur d’une pièce après impression. Tout le processus repose sur l’utilisation d’une lumière ultraviolette qui procéderait à la recoloration en 20 minutes en moyenne, un processus qui pourrait être encore plus rapide dans le futur. Les chercheurs, menés par Stefanie Mueller, expliquent que la méthode est très simple. L’utilisateur télécharge un modèle 3D, choisit les couleurs qu’il veut et imprime la pièce polychrome. Après impression, la lumière UV peut être utilisée pour activer les couleurs désirées pendant que la lumière visible désactive les autres. La lumière UV modifie les pixels de l’objet, de transparent à coloré tandis qu’un projecteur de bureau classique transforme les autres pixels de couleur à transparent.

 

Un procédé qui ne marcherait qu’avec l’encre développée par les chercheurs du MIT, composée d’un colorant de base, d’un photoamorceur et d’un colorant photochromique. Ce dernier fait ressortir la couleur du colorant de base tandis que la photoamorceur permet au colorant de base de durcir pendant le processus d’impression.

 

C’est une méthode qui pourrait avoir des impacts positifs sur l’environnement. Stefanie Mueller affirme : “De façon générale, nous consommons plus qu’il y a 20 ans et nous créons davantage de déchets. En changeant la couleur des objets que nous possédons, nous n’avons pas à créer une nouvelle pièce à chaque fois.”

 

Pendant les tests, les chercheurs ont mis 23 minutes à tout recolorer mais ils sont assez confiants sur le fait que cette durée pourrait être raccourcie en utilisant une lumière plus forte. Ils souhaitent également rendre la couleur moins granuleuse et améliorer leur résolution.

 

"C’est le premier système photochromique imprimable en 3D qui a un processus complet d’impression et de recoloration, relativement simple à utiliser, explique Parinya Punpongsanon, co-auteur de l’étude. C’est une étape importante pour la fabrication additive, d’être capable de modifier l’objet imprimé de façon économique.”

 

Toutes les informations relatives au projet sur le site officiel du MIT.



PARTAGER

imprimer partager par mail

Informations

Newsletter

2 fois par mois, recevez toute l'info de votre secteur : actualités, nouveaux services et produits, événements…

Je m'inscris

Archives

  • Traitements de surface sous vide des métaux

    L’amélioration des matériaux passe souvent par l’utilisation de technologies utilisant le vide. Qualités d’adhérence, propreté et répétabilité comptent parmi les avantages des traitements sous vide. Rappels des avantages et inconvénients des ...

    1 novembre 2018

  • Le four sous vide pour le brasage aluminium

    La recherche d’un gain de poids et de performance a démocratisé l’emploi de l’aluminium dans l’industrie aéronautique, moteur d’innovation pour de nombreuses industries. La fabrication de certaines pièces en aluminium nécessite un brasage dans des ...

    18 juillet 2018

  • Matériaux

    Thermec’2018 se termine le 13 juillet

    Les spécialistes des matériaux se réunissent depuis lundi à Paris.

    10 juillet 2018

Dossiers de la rédaction
  • TREMPE
    7 janvier 2017
    La trempe par induction comme alternative à la cémentation, la trempe gazeuse comme réponse aux exigences environnementales et la drasticité comme indicateur qualité constituent les trois sujets de ce dossier.
  • 29 août 2016
    Ce dossier comprend quatre articles : - Caractérisation des matériaux par méthodes non destructives. - Évolution des CND chez Areva : méthodes alternatives à la radiographie et au ressuage. - Caractérisation de la relation microstructure/état de l’hydrogène. - ...
  • 2 mai 2016
    Ce dossier comprend trois articles : Comment limiter la sensibilité à la fragilisation par l'H en production sans parler ou presque d'hydrogène ? Fragilisation par l'hydrogène des alliages d'aluminium sans Cu de la série 7000. Etude expérimentale de l'impact de l'hydrogène ...
  • 1 mars 2016
    Dans ce dossier, vous trouverez quatre articles : Amélioration de la durée de vie des tapis de fours de traitements therliques en AISI 330Cb. Les fours à réacteurs ou moufle à enceinte métallique. L'amélioration du traitement thermique avec la maintenance ...
  • 1 janvier 2016
    Les progrès réalisés dans les techniques d’élaboration, de refusion et de transformation à chaud ou encore dans les moyens d’usinage ont impulsé les évolutions des aciers pour moules et outils.

Sélections thématiques

  • 13 juin 2017

    Zoom sur les nouveautés SVTM 2017

    Parmi les 130 exposants, voici un aperçu des produits et services présentés sur l'édition 2017 du SVTM.

  • 7 décembre 2012 Sélection 2012 des produits de la rédaction

    Finitions, appareils de mesure, traitements plasma, solutions d’essai, tribofinition, autant de solutions découvertes dans nos colonnes cette année. Sélection de douze produits qui ont particulièrement suscité notre intérêt en 2012.