Profession

Inauguration d'une usine modulaire de fabrication additive métallique

BECHERINI, Béatrice | 5 décembre 2019 |

(c) Cesi

L’inauguration s’est déroulée le 28 novembre 2019, à Nanterre.


Le Cefipa (Centre de Formation d’Ingénieurs par l’Apprentissage) et Cesi (Campus d’enseignement supérieur et de formation professionnelle) présentent leur unité mobile, dédiée à la fabrication additive métallique. L’inauguration s’est déroulée le 28 novembre 2019, à Nanterre, en présence de Frédéric Lherm, président du Cefipa, David Failly, directeur du Cefipa et Vincent Cohas, directeur général de Cesi et de leurs partenaires AddUp et CAPSA.

Au terme de 24 mois d’études et de réalisation, le Cefipa et le Cesi de Nanterre ont mis en fonction en juin 2019 leur démonstrateur d’enseignement et de recherche dédié à la fabrication additive métallique.

Ce concept d’usine mobile autonome a été breveté par le Cesi, financé par le Programme d’Investissement d’Avenir (PIA) DEFI&Co*, le Cefipa, le GIM, l’UIMM ainsi que la région Ile-de-France. Il a été réalisé en partenariat avec deux industriels : CAPSA et AddUp.

Une usine mobile autonome

Entièrement fabriqué et testé à Lyon au sein des ateliers de CAPSA, ce concept d’usine mobile autonome permet la maîtrise complète des risques HSE (hygiène, sécurité, environnement) et industriels de type Atex, liés à la manipulation des poudres métalliques.

Après son transfert sur le Cesi de Nanterre et la validation du concept d’usine mobile en atmosphère contrôlée, neuf premiers apprentis du Cefipa ont été formés avec succès en juin dernier.

Cet équipement accueille également des industriels désireux d’évaluer le potentiel de ces technologies d’impression 3D et la pertinence de l’usine modulaire pour leur activité.

« La force de Cesi est d’anticiper les transformations du marché de l’emploi en adaptant régulièrement son offre de formation et ainsi intégrer de nouvelles compétences liées aux évolutions technologiques. En développant cette usine, Cesi prend part à la révolution industrielle et vise à développer les compétences de ses apprenants en proposant une nouvelle formation inédite en France, dédiée à cette technologie innovante de fabrication additive métallique, déjà très demandée sur le marché de l’emploi », témoigne David Failly, directeur de Cesi régional Ile-de-France - Centre - Val de Loire et directeur du Cefipa.

Une formation dédiée à la fabrication additive

Depuis la rentrée 2018, une nouvelle option « fabrication additive métallique » est d’ailleurs proposée dans les cycles d’ingénieurs de Cesi École d’Ingénieurs. Avec plus de 200 heures de formation annuelle et six modules d’expertise, Cesi est l’un des rares établissements français à proposer un parcours de formation complet dédiée à la fabrication additive métallique.

« Dans le cadre de leur parcours de formation, nos ingénieurs développent des compétences conventionnelles pour répondre à des besoins actuels. La formation à de nouveaux processus de fabrication, comme la fabrication additive métallique, témoigne de la volonté de Cesi de répondre aux besoins concrets d’aujourd’hui et de demain, des entreprises », ajoute Jean-Daniel Penot, responsable Fabrication Additive à Cesi Île de France/Centre.

Une usine mobile et modulaire à atmosphère contrôlée

La fabrication additive n’est pas sans risque, notamment du fait de l’utilisation de poudres métallique (inflammables, cancérogène-mutagène-reprotoxique, contamination de l’environnement…). Pour pallier ces potentiels dangers, les équipes de recherche de Cesi ont travaillé à la création d’un concept unique d’usine mobile à atmosphère contrôlée. Cette innovation, garantissant la sécurité des apprenants et réduisant l’impact environnemental lié à l’activité, a été brevetée en décembre 2018.

Cette unité opérationnelle composée de conteneurs maritimes est entièrement modulaire, démontable et transportable. Elle accueille l’imprimante dans un environnement de type « salle propre ».

À l’intérieur de ce bâtiment, la concentration des particules métalliques en suspension dans l’air est maîtrisée grâce au contrôle de plusieurs paramètres : température, humidité et pression atmosphérique. Aussi, l’accès à l’unité est encadré par une procédure stricte : équipement de protection intégrale et sas de décontamination.

Jean-Daniel Penot explique d’ailleurs que « si les risques liés à la fabrication additive métallique ne sont pas radicalement nouveaux, ils demeurent mal maîtrisés par les secteurs industriels concernés. Ceci constitue l’un des principaux freins à une adoption plus large de ces technologies par le tissu industriel français. »

Dans le cadre du transfert de technologie et de compétences, le campus a choisi de mutualiser sa plateforme de fabrication additive métallique pour permettre aux entreprises de la région d’accéder à ces équipements de pointe.

* Au titre de l’action « Partenariat pour la formation professionnelle et l’emploi » gérée par la Banque des Territoires de la Caisse des Dépôts.



PARTAGER

imprimer partager par mail

Informations

Newsletter

2 fois par mois, recevez toute l'info de votre secteur : actualités, nouveaux services et produits, événements…

Je m'inscris

Archives

Dossiers de la rédaction
  • 20 juin 2019
    Ce dossier comprend quatre articles ci-dessous.
  • 24 mai 2019
    Ce dossier comprend trois articles ci-dessous.
  • TREMPE
    7 janvier 2017
    La trempe par induction comme alternative à la cémentation, la trempe gazeuse comme réponse aux exigences environnementales et la drasticité comme indicateur qualité constituent les trois sujets de ce dossier.
  • 29 août 2016
    Ce dossier comprend quatre articles : - Caractérisation des matériaux par méthodes non destructives. - Évolution des CND chez Areva : méthodes alternatives à la radiographie et au ressuage. - Caractérisation de la relation microstructure/état de l’hydrogène. - ...
  • 2 mai 2016
    Ce dossier comprend trois articles : Comment limiter la sensibilité à la fragilisation par l'H en production sans parler ou presque d'hydrogène ? Fragilisation par l'hydrogène des alliages d'aluminium sans Cu de la série 7000. Etude expérimentale de l'impact de l'hydrogène ...

Produits et Services

Sélections thématiques

  • 13 juin 2017

    Zoom sur les nouveautés SVTM 2017

    Parmi les 130 exposants, voici un aperçu des produits et services présentés sur l'édition 2017 du SVTM.

  • 7 décembre 2012 Sélection 2012 des produits de la rédaction

    Finitions, appareils de mesure, traitements plasma, solutions d’essai, tribofinition, autant de solutions découvertes dans nos colonnes cette année. Sélection de douze produits qui ont particulièrement suscité notre intérêt en 2012.