Profession

Une mousse métallique à l’épreuve des balles

| 10 juin 2019 |

Des scientifiques ont mis au point un « composite metal foam » à l’épreuve des balles.


L’équipe du chercheur Afsaneh Rabiei, de l’Université de Caroline du Nord, a développé une mousse métallique légère à l’épreuve des balles standards et perforantes. Des véhicules blindés pourraient l’utiliser. Ils seraient deux fois moins lourds et plus résistants.

Le « composite metal foam (CMF) » ou mousse métallique composite en français, est constituée de sphères métalliques creuses, dont les matériaux sont l’acier inoxydable, le titane, l’aluminium, et d’autres alliages métalliques.

Pour tester l’efficacité de la mousse en matière de résistance, les chercheurs à l’origine de sa conception ont constitué un système de blindage avec une plaque frontale en céramique, un noyau avec cette CMF, et une fine plaque arrière en aluminium. Après avoir tiré des balles de calibre 50 et des balles perforantes, le blindage n’avait pas été traversé. Ceci malgré des vitesses d’impact qui allaient de 500 mètres à 885 mètres par seconde.

Le média Phys.Org précise que 72 à 75 % de l’énergie cinétique des balles standards et 68 à 78 % de celle des balles performantes ont été absorbés grâce à la mousse (CMF). « Le Blindage CMF représentait moins de la moitié du poids des blindages en acier homogène laminée nécessaire au même niveau de protection », a précisé Afsaneh Rabiei, professeur de génie mécanique et aérospatial à l’Université de Caroline du Nord.
 

Encore plus léger ?

Le blindage conçu grâce à la mousse métallique est déjà impressionnant de légèreté, mais le professeur Rabiei estime que son matériau pourrait permettre d’aller encore plus loin. « Nous avons seulement opté pour notre matériau CMF optimisé et remplacé la plaque d’acier des blindages standards par des protections en CMF. Il y a du travail supplémentaire que nous pourrions faire. Par exemple, nous aimerions optimiser l’adhérence et l’épaisseur des couches de céramique, de CMF, et d’aluminium, ce qui pourrait entraîner une réduction du poids total et une amélioration de l’efficacité du blindage final. ».

Source : https://phys.org



PARTAGER

imprimer partager par mail

Informations

Newsletter

2 fois par mois, recevez toute l'info de votre secteur : actualités, nouveaux services et produits, événements…

Je m'inscris

Archives

Dossiers de la rédaction
  • 20 juin 2019
    Ce dossier comprend quatre articles ci-dessous.
  • 24 mai 2019
    Ce dossier comprend trois articles ci-dessous.
  • TREMPE
    7 janvier 2017
    La trempe par induction comme alternative à la cémentation, la trempe gazeuse comme réponse aux exigences environnementales et la drasticité comme indicateur qualité constituent les trois sujets de ce dossier.
  • 29 août 2016
    Ce dossier comprend quatre articles : - Caractérisation des matériaux par méthodes non destructives. - Évolution des CND chez Areva : méthodes alternatives à la radiographie et au ressuage. - Caractérisation de la relation microstructure/état de l’hydrogène. - ...
  • 2 mai 2016
    Ce dossier comprend trois articles : Comment limiter la sensibilité à la fragilisation par l'H en production sans parler ou presque d'hydrogène ? Fragilisation par l'hydrogène des alliages d'aluminium sans Cu de la série 7000. Etude expérimentale de l'impact de l'hydrogène ...

Sélections thématiques

  • 13 juin 2017

    Zoom sur les nouveautés SVTM 2017

    Parmi les 130 exposants, voici un aperçu des produits et services présentés sur l'édition 2017 du SVTM.

  • 7 décembre 2012 Sélection 2012 des produits de la rédaction

    Finitions, appareils de mesure, traitements plasma, solutions d’essai, tribofinition, autant de solutions découvertes dans nos colonnes cette année. Sélection de douze produits qui ont particulièrement suscité notre intérêt en 2012.