Profession

La France reste en seconde place en matière de brevets

BECHERINI, Béatrice | 13 mars 2019 |

L’Europe conserve sa place de première région d’origine des demandes de brevets.


Dans son rapport annuel, l'Office européen des brevets (OEB) observe que le nombre de demandes de brevets déposées auprès de l’OEB a augmenté de 4,6 % en 2018, atteignant un nouveau record de 174 317 dépôts. L’Europe conserve sa place de première région d’origine des demandes de brevets, 47 % des dépôts provenant des 38 États membres de l’OEB. Parmi tous les pays, les États-Unis demeurent le premier déposant avec 25 % des demandes auprès de l’OEB. Ils sont suivis de l’Allemagne, du Japon, de la France et de la Chine. Grâce à la forte implication de ses équipes et aux récentes améliorations apportées au processus de délivrance, l’OEB a octroyé 127 625 brevets européens (+21 %) en 2018.

« Les résultats de cette année sont particulièrement positifs pour l’économie européenne : les demandes de brevets ne cessent de croître, ce qui signifie que les inventeurs et les entreprises considèrent l’Europe comme un marché technologique attractif et stimulant pour innover et investir, a déclaré António Campinos, président de l’OEB. C’est pour cette raison que l’Europe a besoin d’un système de brevets compétitif et performant. D’autant plus que dans l’UE, les industries qui ont recours de manière intensive à la propriété intellectuelle représentent environ 38 % des emplois, 42 % du PIB et 90 % du commerce extérieur. Le système des brevets aide les entreprises à se constituer un solide portefeuille technologique pour stimuler la croissance économique ». 

La France en seconde place en Europe

Les pays européens ont connu une évolution globalement positive, puisque la majeure partie d’entre eux ont déposé plus de demandes de brevets à l’OEB qu’en 2017. À l’exception de la France et de la Finlande, les 20 pays déposant le plus de demandes ont tous enregistré une croissance en 2018. Même si la France a subi une baisse (-2,8 %), elle conserve la seconde place en Europe.

Ce recul s’observe dans la plupart des dix principaux secteurs de pointe du pays, notamment dans les biotechnologies, les technologies médicales ou encore les technologies de l’information et de la communication (TIC).

Top50_countries_2018.jpg

Des hausses notables remarquées

Plusieurs pays affichent des hausses notables avec toutefois des volumes de demandes de brevets plus modestes. Les demandes ont ainsi augmenté pour Singapour (+20,2 %), l’Australie (+16,3 %), la fédération de Russie (+13,4 %), le Taipei chinois (+8,9 %), le Canada (+5,5 %) et Israël (+4,9 %), confirmant qu’un nombre toujours plus important de pays, dans le monde entier, a recours aux brevets européens.

Les technologies médicales : un secteur innovant

Les technologies médicales restent le domaine qui enregistre le plus grand nombre de demandes de brevets auprès de l’OEB (+5 % en 2018). Elles sont à nouveau suivies par la communication numérique et l’informatique. Parmi les 10 principaux secteurs, c’est celui des sciences de la vie (produits pharmaceutiques et biotechnologies) qui enregistre la plus forte progression, avec une croissance cumulée de 13 % (voir le graphique : Les secteurs technologiques les plus actifs en 2018).

Le rapport annuel indique également que les entreprises européennes sont particulièrement représentées dans le secteur des sciences de la vie. Huit des dix premières entreprises dans le domaine des biotechnologies sont européennes, tout comme les deux premières entreprises du secteur des produits pharmaceutiques.

Secteur_op10_technical_fields_2018.jpg

Une demande de brevet sur cinq provient d’une PME

La répartition des demandes issues des pays européens démontre que 71 % d’entre elles ont été déposées par de grandes entreprises, 20 % par des PME et des particuliers et 9 % par des universités ou des organismes de recherche publique. Cela vient ainsi confirmer qu’une proportion non négligeable des demandeurs auprès de l’OEB est de petites entités.

Pour des statistiques détaillées et des informations complémentaires sur les activités de l’OEB en 2018 : www.epo.org/annual-report2018.



PARTAGER

imprimer partager par mail

Informations

Newsletter

2 fois par mois, recevez toute l'info de votre secteur : actualités, nouveaux services et produits, événements…

Je m'inscris

Archives

Dossiers de la rédaction
  • TREMPE
    7 janvier 2017
    La trempe par induction comme alternative à la cémentation, la trempe gazeuse comme réponse aux exigences environnementales et la drasticité comme indicateur qualité constituent les trois sujets de ce dossier.
  • 29 août 2016
    Ce dossier comprend quatre articles : - Caractérisation des matériaux par méthodes non destructives. - Évolution des CND chez Areva : méthodes alternatives à la radiographie et au ressuage. - Caractérisation de la relation microstructure/état de l’hydrogène. - ...
  • 2 mai 2016
    Ce dossier comprend trois articles : Comment limiter la sensibilité à la fragilisation par l'H en production sans parler ou presque d'hydrogène ? Fragilisation par l'hydrogène des alliages d'aluminium sans Cu de la série 7000. Etude expérimentale de l'impact de l'hydrogène ...
  • 1 mars 2016
    Dans ce dossier, vous trouverez quatre articles : Amélioration de la durée de vie des tapis de fours de traitements therliques en AISI 330Cb. Les fours à réacteurs ou moufle à enceinte métallique. L'amélioration du traitement thermique avec la maintenance ...
  • 1 janvier 2016
    Les progrès réalisés dans les techniques d’élaboration, de refusion et de transformation à chaud ou encore dans les moyens d’usinage ont impulsé les évolutions des aciers pour moules et outils.

Produits et Services

Sélections thématiques

  • 13 juin 2017

    Zoom sur les nouveautés SVTM 2017

    Parmi les 130 exposants, voici un aperçu des produits et services présentés sur l'édition 2017 du SVTM.

  • 7 décembre 2012 Sélection 2012 des produits de la rédaction

    Finitions, appareils de mesure, traitements plasma, solutions d’essai, tribofinition, autant de solutions découvertes dans nos colonnes cette année. Sélection de douze produits qui ont particulièrement suscité notre intérêt en 2012.